BENEBALOT

Une promotrice nous a fait l’honneur d’accepter de partager avec tous les aventures d’un projet de relance d’un village dont on va certainement parler dans un avenir proche.
BENEBALOT est un village qui a près de deux cents ans. Il est localisé à 42km de Mbalmayo (Cameroun) et s’étale aujourd’hui sur plus de deux kilomètres. Avec une population de quelques centaines d’habitants, majoritairement jeunes, c’est un site dynamique et riche de vie.  Dépendant de l’arrondissement de Mengueme,  Benebalot a subit sans préparation les mutations du modernisme à pas forcé de nos territoires Fang et Betis. L’éloignement des centres administratifs, des structures d’accueil scolaire, des centres de santé ont progressivement transformé un beau cadre de vie en espace d’habitation isolé des commodités pratiques.
Madame ATANGANA MANGA Solange, membre d’Oyili Fang Beti, dans son exposé, nous a narrés avec nostalgie ce temps ou, quasi quotidiennement, dans « la case à palabre » située au centre du village, la population se retrouvait pour partager dans la bonne humeur et les chants les histoires d’une vie de village. Une bonne ambiance, beaucoup de monde, des jeunes en fête  . . .
C’est le destin qui, dans les années 1980, va conduire notre promotrice à venir en France. Déboussolée par un climat rude et changeant, perturbée par les cycles de vie si différents, elle va bénéficier de l’aide de son époux pour comprendre les codes d’un autre monde et profiter de cette opportunité pour s’éveiller à des solutions inimaginables dans son village. Des années plus tard, elle recueille les dernières volontés de son père, diacre et fervent religieux, qui, en lui léguant un pan de terre, obtient sa promesse qu’elle en consacrera une partie à la construction d’une école ou d’un cadre religieux.
C’est alors qu’elle ouvre les yeux et comprend le sens de sa mission. Apporter au village un projet pouvant à nouveau le rendre attractif. Offrir aux anciens une église leur évitant le parcours des 8 km de distances hebdomadaires. Aider les jeunes à ne plus souffrir avec la marche, ou à ne plus subir des accidents de la route, en se rendant quotidiennement à l’école et au collège situés à plus de 8 km.
Une rencontre fortuite, avec des religieux catholiques, venus pour les obsèques de sa mère en 2012,   lui fait découvrir que « l’Ordre de St Jean » (Siège à Nice, France) recherche un espace d’implantation dans la zone, afin d’y développer un espace religieux comprenant école, centre de formation et centre de santé. Quelques concertations plus tard, après accord du Patriarche du village et de la majorité de la population, un accord est signé , cédant une parcelle de terre à l’ordre religieux en contrepartie de ses futurs apports. Benebalot vit un moment historique, la « Croix de St Jean » est plantée dans le village ! Des prêtres font la navette hebdomadairement pendant près de deux ans entre Yaoundé et Benebalot. C’est l’affluence croissante. Plus de deux cents (200) fidèles célèbrent en plein air des messes au cœur du village ! Puis l’impensable se produit : « L’Ordre de St Jean » annule son implantation au Cameroun et se retire sans avoir démarré un seul des projets promis. Pour la promotrice c‘est retour à la case départ. Avec en prime, cette fois, la charge de l’espoir d’une population sur les bras. Pas question de reculer.
Elle commence par investir, sur ses fonds, pour la construction d’une infrastructure couverte provisoire, pour abriter les fidèles, et l’aménagement d’un autel pour les prêtres pendant les messes. Mme Atangana Manga reprend son bâton de pèlerin et débarque à nouveau en France avec un projet cette fois ci dénommé « OBJECTIF  BENEBALOT » et dont le succès est la seule option envisageable. Après de nombreuses rencontres infructueuses et démoralisantes (Certaines lui demandant de détruire tous les aspects religieux de son projet), elle a le bonheur d’entrer en contact avec des partenaires français et belges, impliqués dans des projets similaires en Afrique de l’Ouest,  séduits par son initiative. Ces derniers vont s’engager à financer l’étude de faisabilité et à réunir les fonds nécessaires à sa réussite. Le projet prévoit la construction d’une église, d’une école, d’un centre de formation professionnelle  pour jeunes et un centre de santé. Fin janvier 2018, BENEBALOT a accueilli comme il a toujours su faire cette délégation d’étrangers venus de si loin et bientôt futurs fils et filles de ce village Béti. Si la flamme de l’espoir a été rallumée, Mme Atangana Manga sait que le voyage commencé il y a une trentaine d’année et la mission qui lui a été confiée sont encore loin de la ligne d’arrivée. Oyili Fang Beti lui apportera son soutien et nous vous tiendrons informés de l’évolution du processus déjà bien engagé. Objectif  BENEBALOT  !!!
Pilotage Projet Benebalot : Association ADEP
Localisation Benebalot :   Arrondissement de Mengueme   3° 06′ nord,11° 14′ est

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Comments are closed, but trackbacks and pingbacks are open.